Derrière le masque de Jim Carrey

Derrière le masque de Jim Carrey

Sewage contains politics, 2018

L'acteur hollywoodien s’est réfugié dans la peinture pour « soigner son cœur brisé » à la suite du suicide de sa femme en 2015. Alors qu’on le voit entrain de peindre sur une video posté en 2017, le formidable interprète de « The Mask » confie à la caméra « La peinture, je ne sais pas ce qu'elle m'apprend, mais elle me libère, du futur, du passé, elle me libère des regrets et des problèmes ».

 

Jesus, 2016

Durant une année entière, blessé, l’acteur se voue à véhiculer la « pensée du Christ » au travers de ses toiles et fait plusieurs fois référence à Jesus, même « s'il ne sait s'il existe et ce qu'il signifie », mais souhaite, avec ses toiles, faire partager l'idée au public « qu'il vous soigne [et] qu'il vous accepte comme vous êtes ».

 

I Scream You Scream Will We Ever Stop Screaming, 2018

Après avoir peint une multitude de toiles aux couleurs intenses, l’œuvre de Jim Carrey a connu un premier tournant en 2016, lors des élections présidentielles. En l'espace d'un an, de nouveaux tableaux sortaient toutes les semaines, mettant en scène des personnages de droite tels que Roy Moore, Sarah Huckabee Sanders et Robert Mueller. Il a représenté Kay Ivey en tant que fœtus, Jeffrey Epstein en tant que créature du Black Lagoon, et Sean Hannity en tant que lamantin.

 

Disappearing at the laser peel party

"Ce que je veux dire aux gens, c'est qu'il n'a jamais été question de haïr qui que ce soit, que je peux m'asseoir avec n'importe qui dans ce pays et rompre le pain. J'aime les gens", a-t-il signalé. "Pour moi, nous avons été trompés par des politiciens et des entreprises bizarres pour croire que le désaccord est une question de haine [et] je n'accepterai jamais cela".

 

Christianity Trump style

Mais après s’être embourbé dans l'univers des commentaires et des va-et-vient du discours politique en ligne, il semble que l'époque des caricatures cinglantes et souvent virales de Trump, Mussolini et autres politiciens avides de pouvoir de Jim Carrey soit officiellement révolue. Au lieu de cela, les fans du comédien-artiste peuvent s'attendre à plus... de mangues !

 

Mangoes

Récemment, Carrey a fait pivoter son pinceau de l'homme à la mangue, devenant obsédé par le "fruit des Dieux" qui représente selon lui « l'abondance et la douceur, ainsi que les dons de l'univers. »